Ali Baba et les 40 voleursCompagnie La Cordonnerie

Ciné spectacle

L’inventive Compagnie La Cordonnerie, grande spécialiste du ciné-spectacle, a pris un malin plaisir à adapter le célèbre conte des Mille et Une Nuits. Dans cette version burlesque et décalée, pas de palace, ni de calife ou de marché aux épices : l’histoire est transposée dans les années 60-70 et prend des allures de western-spaghetti. Ali Baba et son frère Cassim tiennent une vieille station-service perdue au milieu de nulle part. Rares sont les voitures qui s’arrêtent et le quotidien est d’un ennui terrible... Heureusement qu’il y a le feuilleton du soir à la télévision ! Un jour, dans un immense nuage de poussière, 40 motards débarquent sur leurs bécanes rutilantes… Sur scène, tandis que le film muet réalisé entièrement par La Cordonnerie et son équipe de tournage est projeté sur un écran de cinéma, quatre musiciens-conteurs-bruiteurs réalisent en temps réel les bruitages, les voix et la bande originale de cette épopée improbable. Avec audace, humour et une montagne de trouvailles géniales, cet Ali Baba et les 40 voleurs allie avec brio le cinéma au spectacle vivant. A voir absolument !

Compagnie La Cordonnerie
Fondée à Lyon en 1997 autour de Métilde Weyergans et Samuel Hercule, la Compagnie La Cordonnerie développe un travail de création pluridisciplinaire mêlant théâtre, cinéma et musique et qu’elle a décidé d’appeler « ciné-spectacle ». Depuis 2002, les membres de la compagnie entreprennent un travail de réécriture et d’appropriation de contes (Barbe-Bleue, Hänsel et Gretel, Blanche-Neige…), matériaux d’une profondeur et d’une richesse inépuisable, dans des versions modernes et décalées, destinées à tous les publics. Ce travail d’adaptation se poursuit par la réalisation d’un film muet. Ce dernier est projeté et accompagné par des musiciens, comédiens et bruiteurs qui créent en direct et sur scène l’univers sonore du film, grâce notamment à une multitude d’instruments et d’objets hétéroclites. Cinéma et théâtre se font alors écho pour donner naissance à cet objet scénique totalement hybride où se côtoient innovation technique (en matière de son, d’image, d’immersion du spectateur…) et esprit profondément artisanal. Le projet artistique de La Cordonnerie s’inscrit dans une véritable recherche de décloisonnement des disciplines mais aussi des propositions dites « jeune public » et « adultes ». Chaque création se veut réellement « tout public », chacun y trouvant des clés d’entrées différentes. Pour la compagnie, travailler en direction du jeune public, c’est avant tout créer des spectacles destinés à tous, teintés de nuances, d’éléments suggérés et de niveaux de lectures différents pour que chacun puisse s’approprier une histoire, en frissonner ou s’en émouvoir, quel que soit son âge, sa culture et son expérience de la vie. Depuis 2005, les spectacles du répertoire de La Cordonnerie tournent en France et à l’international, pour un total de plus de 1500 représentations.

www.lacordonnerie.com


Scénario Métilde Weyergans, Samuel Hercule
Réalisation Samuel Hercule
Direction artistique Métilde Weyergans
Musique Timothée Jolly
Décors Bérengère Naulot, Luc Vernay
Chef opérateur Tibo Richard
Costumes Rémy Le Dudal
Avec Samuel Hercule, Michel Le Gouis, Métilde Weyergans, Bernard Cupillard
Voix, bruitages Samuel Hercule / Michel Le Gouis
Voix, Harmonica Métilde Weyergans / Pauline Hercule
Piano, sansula Timothée Jolly / Thomas Rolin
Batterie, guitare Mathieu Ogier / Florie Perroud
Régie son Eric Rousson
Régie lumières et régie générale Johannes Charvolin / Sébastien Dumas
Diffusion Anaïs Germain

Production
La Cordonnerie
Coproduction Théâtre de Vénissieux, Théâtre de Villefranche-sur-Saône, Les Saisons/Théâtre de Givors, Service culturel de la CAPI, Maison des Arts du Léman – Thonon-Evian
Avec le soutien de Région Auvergne-Rhône-Alpes, Ministère de la Culture/DRAC Auvergne-Rhône-Alpes